Historique

COMMENT L'AVENTURE A COMMENCÉ!

Emplacement d’origine sur la rue Rushbrooke à Pointe St. Charles. Notre emplacement actuel coin de Wellington et Fortune.

Les débuts

Partageons l’espoir est né en 1989 lorsque trois femmes décident de recueillir des vêtements chauds et de la nourriture pour les sans-abris dont elles se soucient. Par l’entremise d’un article paru dans le journal The Gazette, elles invitent le public à se joindre à elles. La réponse du public dépasse toutes attentes. Les appels de gens désirant devenir bénévoles, donner et trier des vêtements ou encore offrir et livrer de la nourriture inondent.

La fondation de Partageons l’espoir

Le groupe s’incorpore en 1990 et s’installe à Pointe-Saint-Charles en 1991 où il continue de recueillir et de distribuer de la nourriture et des vêtements aux sans-abris, soit dans la rue, dans des centres ou dans des refuges. Aujourd’hui, la friperie fournit des vêtements à prix abordable à près de 200 personnes par semaine.

La banque alimentaire

En 1992, des membres de la communauté lancent un appel à l’aide pour les résidents qui vivent bien au-dessous du seuil de pauvreté. C’est ainsi que la banque alimentaire voit le jour. En cette première année, 39 paniers sont distribués. Aujourd’hui, jusqu’à 400 familles reçoivent un panier chaque semaine. Aujourd’hui la banque alimentaire de Partageons l’espoir aide 1 400 personnes par mois, dont 30 % ont moins de 18 ans.

Le programme alimentaire scolaire

Le prochain appel à l’aide se fait entendre en 1993 lorsqu’un enseignant de l’école secondaire James Lyng s’aperçoit que certains élèves arrivent en classe affamés. Il distribue des collations, mais demande de l’aide de l’organisme. C’est pour cette raison que le programme alimentaire scolaire est créé. Aujourd’hui, nous distribuons des aliments nourrissants à 1 700 élèves dans 20 écoles chaque semaine.

Les programmes jeunesse

En 2007, nous avons constaté un manque d’activités pour les jeunes lorsque des enfants du quartier qui habitaient une famille d’accueil ont demandé une de nos employés pourquoi nos programmes ne visaient pas les enfants du quartier. Pour combler ce vide, nous avons créé un groupe jeunesse qui accueillait 40 jeunes par semaine. Le groupe jeunesse offrait un endroit où les jeunes pouvaient aller après l’école au lieu de vagabonder dans les rues ou les parcs. L’enthousiasme démontré par les jeunes du quartier nous a motivé à développer davantage nos programmes. Aujourd’hui, les programmes jeunesse de Partageons l’espoir vise l’épanouissement et la réussite des jeunes par le biais d’un programme de musique, de tutorat et de bourses, d’ateliers de cuisine et plus encore.

Tous ces programmes, parmi tant d’autres qui répondent aux besoins des membres démunis de la communauté, sont réalisés grâce au travail de nombreux bénévoles, de participants du programme de formation et de soutien à l’emploi, d’employés, de donateurs et de membres du conseil d’administration qui partagent notre mission.

Aujourd’hui, Partageons l’espoir est fier de ses réalisations concrètes qui permettent aux rêves de fleurir et à l’espoir de donner des ailes à tous les membres de notre communauté.

Aujourd’hui, Partageons l’espoir est fier de ses réalisations concrètes qui permettent aux rêves de fleurir et à l’espoir de donner des ailes à tous les membres de notre communauté.